Renault et Nissan s’allient

Renault et Nissan s’allient

Les alliances entre les grandes firmes automobiles ne sont pas des cas isolés. Pour différentes raisons et notamment économiques, de telles alliances ont permis la continuité et le développement des usines de fabrication et de montage et d’éviter des chômages techniques et la fermeture de certaines annexes. Des années auparavant, Renault et Nissan se sont déjà inscrits dans ce genre de scénario sur les fourgons. 

Ce nouveau projet de productions croisées entre ces deux grands constructeurs n’a donc pas été une surprise. Maintenant, c’est chose faite et Renault et Nissan s’associent de nouveau dans une division commune consacrée aux véhicules utilitaires.

Renault et Nissan dans l’histoire

Renault et Nissan sont deux entreprises automobiles qui ont déjà parcouru un bon bout de chemin ensemble, notamment dans les fourgons. L’association se déroulait comme suit : la fabrication du Nissan NV300 se passe en Hexagone sur la base du Trafic de Nissan.

Le même procédé pour le Nissan NV400 sur la base du Master et le pick-up Alaskan est conçu  à partir du Nissan Navara. Tout cela montre à quel point Renault et Nissan travaillent main dans la main depuis des années et d’ailleurs, ils ont d’autres objectifs à plus long terme.

Renault et Nissan aujourd’hui

Le dernier projet de Renault et Nissan portent sur des productions croisées pour les véhicules utilitaires. Ce sont des voitures largement sollicitées et dont la vente promet d’être fructueuse, non seulement en France mais un peu partout dans le monde. De toute façon, l’origine de cette association de Renault et Nissan vient de là : booster les ventes des utilitaires et réaliser encore plus de synergies sur un segment désormais internationalisé sur le marché des voitures. Le PDG Renault-Nissan Carlos Ghosn comme toute son équipe sont positifs quant à cette alliance toute récente.